Série Noire

Après le thème commun et imposé, nous restions dans un style urbain avec le nouveau sujet « un bar ou une terrasse ». J’avais envie de rester dans une ambiance sombre, un ciel orageux, un lieu décalé. J’ai pris pour modèle ce petit bar de banlieue parisienne. Lieu désert, à la limite des friches industrielles. Cette lumière rouge, pas un bordel, juste seul point de vie dans une rue sombre, aux boutiques fermées, aux volets tirés… Un rouge limé, un café, rien de chic, un tiercé, le rêve de la cagnotte du loto, ce qu’il reste d’espoir et de vie…

L’artiste et son modèle

Après avoir dit ici quel plaisir j’ai eu à peindre Fiona, tant pour le modèle que pour la relation que cela implique, j’ai eu envie de retravailler avec elle.

Cette fille très jolie et photogénique capte hyper bien la lumière et ses poses reflètent ce que je souhaite exprimer dans ma peinture. Aussi a-t-elle eu la générosité de me redonner quelques photos dont l’une que j’ai choisi de peindre. C’est une petite toile de 50 par 50. J’aime cette ambiance rétro, cette sensuelle féminité. J’ai presque hâte de le finir mais patience…

Mon antre…

Impossible de peindre à l’huile en famille. Le bazar dans la pièce à vivre, les odeurs de térébenthine et autres solvants. Ranger, déranger, re-ranger, chercher un truc, un autre 2 mn après…

Bref il me fallait un espace, mon atelier, mon antre. Et cette chaufferie qui ne sert quasiment à rien, pourquoi ne pas la réaménager. Et voilà je fais mon nid. J’ y pose mon chevalet, j’y accroche mes toiles, je m’équipe un ordi, un écran. Et puis la détente une banquette, une partie de mes livres, quelques plantes vertes. J’y retrouve mon bazar de jeunesse, quelques grigris, des photos, des dessins (des chocolats…), bref mon petit univers rassurant, inspirant. J’y suis bien, j’y peins, j’y écris, je m’y repose. C’est même l’endroit parfait enfin d’après midi pour l’apéro ! 😉