Fifi Strawberry

Voilà « ma » Fifi est terminée. Jolie modèle mais surtout très belle rencontre. C’est merveilleux de travailler avec de vraies personnes, partager un peu leur intimité. Ca me donne juste envie de continuer dans cette voie, encore et encore…

Je suis très fière de ce tableau et j’espère avoir des occasions de l’exposer. Encore « Merci ! » Fiona pour ce bel échange.

Fifi Strawberry, huile sur toile de lin, 60 x 60, 2019

Mata Hari, ma toile impossible

Canicule oblige, enfermée, nue, dans la fraîcheur de l’atelier j’ai enfin fini ma Mata-Hari. J’avais choisi ce portrait pour toute sa joncquaille. Le travail des perles, des soieries, des ors. Mais toutes les aventures ont une fin, et celle-ci est terminée. Je l’ai signée, datée. Tant pis pour les imperfections restantes, cette page doit se tourner. Elle aussi me donne l’envie de nouveaux projets. J’ai appris avec elle, un peu progressé. Je la regarde séchant sur le chevalet et j’ai la satisfaction d’un travail accompli…

Mata Hari, huile sur toile de lin, 60 x 80, 2019

Fifi Strawberry et les coquelicots

Il y a plusieurs mois j’ai découvert le travail de Fifi Strawberry, j’ai aimé son univers, sa fraîcheur et son sourire. J’ai pris contact avec elle et je lui ai demandé l’autorisation de la peindre et si possible une photo d’elle libre de droit. Elle m’a répondu positivement mais surtout très gentiment. C’est un vrai plaisir de peindre cette toile ! J’en avais fait le croquis il y a longtemps et j’ai mis du temps avant de passer à la mise en couleur.

C’est tellement plus enrichissant de peindre une personne « réelle », d’échanger avec elle, de lui présenter la progression de la toile, d’avoir ses réactions. Je découvre la relation entre artiste et modèle, c’est un lien génial et terriblement stimulant. Cela me donne vraiment envie de continuer dans cette direction. Poursuivre mon apprentissage de la technique et à travers cela faire des rencontres, partager, échanger, découvrir. Alors merci Fifi pour cette première pour moi !